Le Banquier
A la une Actualités Nationales

Plus de 50% des entreprises sont menacées de disparition selon l’UTICA

Le président du conseil des présidents des Unions Régionales de l’UTICA, Hassine Maaouia. a déclaré, mercredi 12 mai 2021, que plus de 50% des entreprises opérant dans plusieurs secteurs en Tunisie, font face à des difficultés financières et risquent de disparaître.

Dans une déclaration à l’agence TAP, le membre du bureau exécutif de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) a affirmé que certaines entreprises ne sont plus en mesure d’honorer leurs engagements financiers.

Pour lui, “le gouvernement est le seul responsable de la dégradation de la situation dans la mesure où il ne dispose d’aucune stratégie claire pour faire face à la crise du Covid-19, outre le fait qu’il n’a pas fourni les doses de vaccins nécessaires au peuple tunisien”.

Maouia a également, déploré ” la mise à l’écart du patronat dans la prise des décisions liées au confinement sanitaire général, qui a lourdement impacté les petites et moyennes entreprises notamment, dans les régions.”

La plupart des unions régionales a rejeté ces décisions boiteuses et arbitraires qui n’ont pas pris en considération la crise à laquelle font face les PME, d’autant qu’aucune mesure d’accompagnement n’a été décidée en faveur de ces entreprises “, a-t-il encore critiqué.

Evoquant la désobéissance civile constatée dans certains gouvernorats suite aux mesures de confinement général, le responsable patronal a souligné que son organisation demeure opposée à l’anarchie et aux actes de violence, faisant remarquer que les unions régionales ont tout fait pour apaiser le climat de tension suscité par la décision du confinement, malgré la pression de leurs affiliés.

Il a, à cet égard, mis en garde contre une éventuelle insurrection populaire dans les régions, appelant le gouvernement à prendre des mesures ” étudiées ” qui servent l’intérêt des petites et moyennes entreprises, à l’issue du confinement général.

Il a, également, exhorté les trois présidences à mettre à l’écart les tiraillements politiques, afin de servir l’intérêt du peuple tunisien, mettant l’accent sur l’impératif de fournir les quantités nécessaires de vaccins et d’aider les petites et moyennes entreprises.

Articles Similaires

Séance du 18 mai : le Tunindex vire au rouge

tour

Tunindex : léger mieux

tour

Afrique : investir en priorité dans des infrastructures résilientes, la sécurité alimentaire et le capital

tour