Le Banquier
A la une Actualités

MINISTERE DE L’ECONOMIE: LANCEMENT DE L’ELABORATION DU PLAN DE DEVELOPPEMENT 2023-2025

Le ministère de l’Economie et de la Planification annonce le lancement de l’élaboration du Plan de développement 2023-2025, lors d’une séance de travail tenue au ministère à Tunis, en présence des directeurs généraux des unités de planification des différents ministères.

La séance a été présidée, à distance, par le ministre de l’Economie et de la Planification, Samir Saïed, atteint de la Covid-19.

Cette séance a été consacrée à la présentation de la méthodologie et des différentes étapes à suivre pour l’élaboration du Plan de développement 2023-2025, déjà entamée depuis le 10 janvier 2022, pour l’évaluation du plan 2016-2020 par les différents gouvernorats et départements ministériels, la tenue de réunions périodiques des responsables chargés de la planification dans les différentes structures publiques et la formation de commissions sectorielles et régionales selon les axes fixés pour le prochain plan.

Le ministère a également lancé en coordination avec l’Institut tunisien des études stratégiques (ITES) la préparation de la vision stratégique Tunisie à l’horizon 2035, comme première étape de la vision stratégique Tunisie à l’horizon 2056.

A cette occasion, Saïed a fait savoir que le plan de développement 2023-2025, le deuxième après la révolution, intervient dans un contexte délicat sur les plans économique et financier et qui a été aggravé par la pandémie du coronavirus.

Il a estimé que ce plan revêt une importance particulière vu l’ampleur des défis qui se posent au pays dont notamment le rétablissement de la croissance, la création de l’emploi, le développement des régions intérieures, le renforcement et le développement des acquis sociaux et l’adoption d’une économie de savoir à même de favoriser un développement inclusif et durable.

Le ministre a également, mis l’accent sur l’engagement de son département à adopter une approche participative qui implique toutes les parties prenantes, les acteurs économiques et la société civile, pour une lecture plus approfondie des choix, priorités et politiques à retenir sur les plans national, sectoriel, régional et local.

Il à ce titre, estimé nécessaire de s’inspirer des résultats des travaux des comités mixtes entre le gouvernement d’une part, et l’UGTT, l’UTICA, l’Union nationale de la femme tunisienne (UNFT) et l’UTAP, d’autre part, sur les grandes réformes, outre les propositions qui ressortiront de la consultation nationale lancée par la présidence de la République.

Le ministre a également, exposé les principaux axes autour desquels s’articulera le plan de développement 2023-2025, dont les transformations mondiales et régionales, les équilibres macroéconomiques, les grandes réformes, l’investissement privé, l’amélioration du climat des affaires, les politiques sectorielles, le développement du capital humain, l’inclusion sociale, le développement régional et le financement de l’économie.

Il a souligné que le ministère entamera au cours de la semaine en cours, l’organisation de séances de travail à l’échelle centrale et régionale pour l’élaboration du plan de développement 2023-2025, sachant que l’étape préparatoire lancée le 10 janvier 2022, sera suivie de quatre autres étapes qui seront consacrées à l’identification des politiques, des choix et des priorités, la proposition des programmes et des projets et à la phase d’approche et d’arbitrage.

Les travaux d’élaboration dudit plan s’achèveront le 30 juin 2022, par la rédaction d’un projet de document qui sera soumis au gouvernement et au Conseil des ministres. Les différentes phases d’élaboration du projet seront pilotées et suivies par une commission présidée par le ministre de l’économie et de la planification.

Progression des investissements agricoles

Selon les statistiques publiés par l’ONAGRI, les investissements agricoles approuvés en 2021 se sont élevés à 3 480 opérations d’une valeur de 574,5 millions de dinars (MDT), contre 3 430 opérations d’investissement d’une valeur de 506,3 MDT en 2020, enregistrant ainsi une évolution de 1,5 % en nombre et de 13,5 % en valeur,.

Par rapport au plan de développement 2016-2020, les investissements agricoles privés ont enregistré une baisse de 22,1 % en nombre et de 13,9 % en valeur.

S’agissant de la répartition sectorielle, les investissements dans l’aviculture ont augmenté de 10,5%. A cet égard, un investissement de 14 MDT relatif à l’élevage de poulets de chair a été approuvé dans le gouvernorat de Zaghouan. Ceux dans le secteur de l’aquaculture se sont stabilisés autour de 7,2 MDT. En revanche, les investissements dans le secteur de la pêche ont diminué de 13,7 %.

Les investissements dans le secteur des services agricoles ont évolué de 6,5% pour atteindre 60,8 MDT. Ceux dans l’activité de transport frigorifique des produits agricoles ont connu une hausse de 92,7%. Par ailleurs, les investissements approuvés dans le secteur de la première transformation se sont repliés de 26,2 %. Les investissements dans les huileries ont baissé de 28,4 %.

L’ONAGRI précise en outre que 32 opérations d’investissement d’une valeur de 55,7 MDT ont été approuvées au profit des SMVDA (Sociétés de mise en valeur et de développement agricole), contre 15 opérations d’une valeur de 5,9 MDT en 2020. Par ailleurs, 8 opérations d’investissement à participation étrangère d’un montant de 20,6 MDT ont été approuvées, dont 4 portant sur des investissements des SMVDA à contribution française, canadienne et belge.

Les comités d’octroi d’avantages ont approuvé 67 prêts fonciers d’une valeur de 10,8 MDT, contre 59 prêts d’une valeur de 9,1 MDT en 2020 et 89 prêts fonciers d’une valeur de 12,6 MDT en 2019. Ces prêts permettront l’intégration de 693 hectares de terres dans le cycle économique contre 614 et 891 hectares de terres au cours des années 2020 et 2019, respectivement.

Au cours de l’année 2021, 2852 demandes de déblocage de subventions déposées auprès de l’agence ont été satisfaites, pour un montant de 88,6 MDT. Les prêts fonciers débloqués se sont élevés à 68 prêts, pour un montant de 10,4 MDT.

Articles Similaires

Attijari Leasing – Quasi-stagnation du PNL au premier trimestre 2021

tour

Lancement du plan de réforme économique du Gouvernement

tour

INS : réduction de 423,8 MD du déficit commercial

tour