Le Banquier
A la une Actualités Nationales

LFC 2020 : Budget de l’Etat : 51,7 milliard Dt + 9,5% ; déficit: 13,729 milliards Dt

Le ministère des Finances a publié projet de la Loi de Finances Complémentaire 2020.

Il en ressort de ce document que le budget de l’Etat pour l’année 2020 a été révisé à la hausse, pour atteindre 51,699 milliards de dinars, enregistrant une augmentation de 9,5%. Ce budget sera financé par:

  •  les ressources du budget à hauteur de  58% (29,971 milliards de dinars)
  • les ressources de la trésorerie à hauteur de 42% (21,728 milliards de dinars contre 11,3 milliards de dinars prévue dans la LF initiale), dont les ressources d’emprunt représentent plus de 99% (21,549 milliards de dinars), ce qui correspond à une hausse de 91,5% par rapport à ce qui était prévu dans la Loi de Finances initiale,

 Il est à signaler que les ressources de la trésorerie ont atteint, durant les 8 premiers mois de l’année, à près de 10,3 milliards de dinars. Ces ressources devront atteindre les 21,7 milliards de dinars, pour toute l’année 2020,

Quant aux ressources propres de l’Etat, elles se sont élevées à fin août 2020, à 18,6 milliards de dinars, soit une baisse de 10,8% par rapport à la même période de 2019. Cette baisse est due notamment à la diminution des ressources fiscales de 10%, suite à la détérioration de l’activité économique, en relation avec la crise sanitaire.

Les 2/3 de ces dettes, soit environ 14,2 milliards de dinars, seront contractés auprès du marché intérieur, alors que le reste sera mobilisé grâce à des emprunts extérieurs.

Le déficit budgétaire s’élèvera à fin 2020, à 13,729 milliards de dinars, ce qui représente 13,4% du PIB, contre 3% prévu dans la Loi de Finances initiale. Ainsi, des ressources financières doivent être mobilisées, à hauteur de 10,3 milliards de dinars, ce qui aura pour conséquence, un accroissement du volume de la dette publique, à 90% du PIB, soit l’équivalent de 100 milliards de dinars.

Le service de la dette publique atteindra, à la fin de l’année en cours, selon la LFC 2020, à 11,8 milliards de dinars, contre 11,6 milliards de dinars estimés dans la LF initiale, et 9,6 milliards de dinars, durant l’exercice 2019.

La crise sanitaire liée à la propagation de la pandémie du Covid-19 a eu des répercussions directes sur les finances publiques, au vu de la chute de l’activité économique, engendrant une baisse des ressources de l’Etat, face à une hausse des dépenses mobilisées dans le cadre des mesures exceptionnelles prises, à caractère social, financier et fiscal.

Articles Similaires

Le bilan des banques contaminé par le coronavirus

tour

Best Lease : augmentation des mises en force

tour

Admission de 3 emprunts au Marché Obligataire de la Cote de la Bourse

tour