Le Banquier
A la une Leasing

Le résultat du secteur sera déficitaire en 2020

Dans sa “Revue de recherche”, publiée le mardi dernier 10 novembre 2020, l’intermédiaire en Bourse Tunisie Valeurs estime que le défi du secteur, pour 2020, sera de maintenir la productivité dans un contexte où l’activité fléchit et les charges opérationnelles (notamment les salaires) ont été normalement déployées.

Ainsi, la priorité des sociétés de leasing sera d’intensifier les efforts de recouvrement pour minimiser les dégâts sur le portefeuille des crédits.

“L’avènement de la crise sanitaire du Covid-19 assombrit d’autant les perspectives du secteur de leasing, des perspectives déjà fragilisées par un environnement opérationnel difficile depuis la Révolution”, note Tunisie Valeurs.

“Le gel de l’activité économique et le moratoire d’échéances qui s’en ont suivi devraient mettre à rude épreuve les équilibres financiers et la rentabilité des établissements de leasing en 2020″.

La mise en sursis de la distribution des dividendes par la Banque Centrale de Tunisie a accentué la méfiance des investisseurs vis-à-vis du secteur et a pénalisé sa liquidité en Bourse”, a-t-il encore souligné.

Difficultés à lever des ressources nécessaires pour financer son activité

Pour ce qui est des résultats de l’année 2019, Tunisie Valeurs a fait savoir que “la production des leaseurs a aligné une deuxième année baissière de suite. Les mises en force du secteur se sont contractées de 23% à 1,5 milliard de dinars, renouant ainsi avec leur niveau de 2015”.

Par ailleurs, il indique que l’industrie du leasing a eu du mal à lever les ressources nécessaires pour financer son activité, d’où un repli des ressources d’emprunt de 10%, à 3,1 milliards de dinars en 2019.

“2019 est une année à marquer d’une pierre noire pour le secteur du leasing en Tunisie. Nos leaseurs ont dû composer avec un environnement hostile, caractérisé par un investissement en berne, un assèchement de la liquidité et un affaissement des marges. La production a été réprimée et la rentabilité des établissements de leasing a été sensiblement dégradée”, a souligné Tunisie Valeurs.

Pour rappel, le secteur du leasing coté compte 7 établissements et représente une capitalisation boursière de 372 millions de dinars soit 2% de la capitalisation du marché.

Articles Similaires

Chômage : augmentation à 17.4% au quatrième trimestre 2020

tour

PLF 2021 : Le CJD appelle à alléger la pression fiscale sur les PME

tour

TLF : émission d’un emprunt obligataire

tour