Le Banquier
A la une Actualités Nationales

Le déficit commercial réduit de 6,1 milliards de dinars

Selon l’Institut national de la statistique (INS), le déficit commercial s’est réduit de 6,1 milliards de dinars, pour s’établir à 11,6 milliards de dinars, durant les onze premiers mois de l’année 2020.

Le taux de couverture a gagné, quant à lui, 5,6 points par rapport à la même période de 2019, pour s’établir à 75% à fin novembre 2020 contre 69,4% (en 2019).

Ce déficit est expliqué en grande partie par le déficit enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-4,9 milliards de dinars), la Turquie (-1,9 milliard de dinars), l’Algérie (-1,6 milliard de dinars), l’Italie (700 millions de dinars) et la Russie (800 millions de dinars).

En revanche, le solde de la balance commerciale des biens a enregistré un excédent avec d’autres pays, principalement avec la France (3,2 milliards de dinars), l’Allemagne (1,1 milliard de dinars) et la Libye (900 millions de dinars).

Pour ce qui est de la réduction de la valeur du déficit de novembre 2019 à novembre 2020, elle est due à la baisse des importations (-19,9%, à 46,6 milliards de dinars), à un rythme plus important par rapport à la régression des exportations (-13,4%, à près de 35 milliards de dinars).

S’agissant de la baisse des importations (-19,9%), elle est expliquée par la diminution des importations des biens d’équipement (-25,2%), des matières premières et demi produits (-16,7%), des biens de consommation (-15,7%) et de l’énergie (-35,3%), sous l’effet du repli de nos achats des produits raffinés et de gaz naturel.

En ce qui concerne le repli observé au niveau de l’exportation (-13,4%), il est du à la baisse des exportations du secteur des textiles, habillement et cuirs (-15,4%), des industries mécaniques et électriques (-16,4%), de l’énergie (-13,9%) et des mines, phosphates et dérivés de (-22,5%).

En revanche, le secteur de l’agriculture et des industries agro-alimentaires a enregistré une hausse de (+14,3%), suite à l’augmentation de nos ventes d’huile d’olive (2,1 milliards de dinars contre 1,2 milliard de dinars en 2019).

Il est à noter que le déficit de la balance commerciale hors énergie s’est réduit à -7,6 milliards de dinars et que le déficit de la balance énergétique s’est établi à 4 milliards de dinars (34,6% du déficit total) contre 7 milliards de dinars durant la même période en 2019.

Articles Similaires

Séance du 19 février : LILAS la valeur la plus dynamique

tour

Contribution de la BCT à la réalisation des équilibres financiers

tour

Bourse de Tunis : Le Tunindex termine la séance du jeudi à l’équilibre

tour