Le Banquier
A la une Actualités Nationales

La Tunisie, veut-elle rester dans la course des sites d’investissements attractifs ?

A la suite de la réunion d’urgence de son comité directeur, du 22 octobre 2020, et le retour de commentaires de ses entreprises membres exportatrices, la Chambre Tuniso-Allemande de l’Industrie et du Commerce (AHK Tunisie) a publié un communiqué dans lequel elle exprime sa profonde inquiétude quant à la nouvelle augmentation de l’imposition des sociétés exportatrices, prévue dans le projet de loi des finances 2021.

D’après l’AHK Tunisie « une nouvelle augmentation brusque risque de mettre en question l’engagement continu des investisseurs allemands déjà présents et ceux ayant actuellement un intérêt potentiel pour investir en Tunisie ». Faut-il rappeler que la plupart des entreprises allemandes installées en Tunisie sont exportatrices.

Toujours selon l’AHK Tunisie, cette augmentation du taux de l’IS à 18% que prévoit la loi de finances 2021 représente une nouvelle augmentation de 80%, à laquelle se rajouterait 10% de retenue à la source. Dans le contexte économique actuel, une telle augmentation sera difficile à expliquer aux investisseurs. 

Pour l’AHK Tunisie, une telle instabilité et imprévisibilité fiscale risquent d’impacter profondément la confiance des investisseurs étrangers et l’attractivité de la Tunisie pour les IDE.

Et l’AHK Tunisie pose les questions suivantes : «  Quel apport de ce projet de loi pour attirer plus d’IDE, notamment allemands ? Quel apport réel et à qui profite cette augmentation ? Qui seront les perdants et à quel prix ? Veut-on maintenir l’investissement allemand en Tunisie et en attirer davantage? »

Enfin, la Chambre Tuniso-Allemande de l’Industrie et du Commerce appelle à réfléchir sérieusement au bien-fondé et aux conséquences potentielles d’une telle augmentation rapide de la taxation des entreprises exportatrices.

Articles Similaires

BCT

tour

Retournement de situation

tour

BIAT ASSET MANAGEMENT: FCP Actions change en FCP Mixte

tour