Le Banquier
A la une Actualités

LA TUNISIE REDEVIENT 9EME FOURNISSEUR EN HABILLEMENT DE L’UE

Le Centre Technique du Textile vient de publier un rapport intitulé : “Impact de la crise sanitaire de COVID-19 et de la guerre en UKRAINE” , relatif au positionnement de la Tunisie sur le marché européen.

Selon cette étude, la Tunisie a regagné, en 2021, sa position de 2017 et 2018, en tant que 9ème fournisseur en habillement de l’Union européenne (UE) avec une part de marché de 2,53%.

Le pays a enregistré une croissance de ses exportations d’habillement vers l’UE de 9,52% par rapport à l’année 2020.

La Chine demeure le premier fournisseur de l’Europe avec une part de marché sur l’Europe de 30,26%, tandis que la part de marché de l’ensemble des pays méditerranéens sur l’UE n’a pas dépassé 20%.

La Turquie, le Maroc, la Tunisie et l’Egypte ont accaparé 99,37% des exportations d’habillement des pays méditerranéens vers l’UE.

Perturbations mondiales de produits textiles et d’habillement à cause de la pandémie

Suite à la pandémie du Coronavirus, les chaînes d’approvisionnement mondiales de produits textiles et d’habillement ont connu de fortes perturbations qui ont affecté sensiblement les fournisseurs d’habillement de l’UE.

Le commerce mondial de l’habillement a été impacté par l’explosion du coût du fret maritime et des intrants.

Les consommateurs ont baissé les achats de vêtements au profit d’autres produits notamment pour faire face à de nouveaux besoins. En effet, les donneurs européens ont réduit voir annulé leurs commandes d’habillement. Par contre, ils ont augmenté leurs demandes en EPI et masques de protection, ce qui a permis à la Tunisie de maintenir sa part de marché sur l’UE (2,44% en 2020).

En 2020, les importations TH de l’UE ont connu une hausse due, essentiellement, aux approvisionnements en produits EPI et tissus pour la fabrication des masques de protection pour faire face à la pandémie de COVID-19.

La Tunisie a pu amortir les conséquences de la crise de COVID-19

La Tunisie a pu amortir les conséquences de la crise de COVID-19 grâce à l’agilité et la résilience des entreprises du secteur TH qui se sont organisées rapidement pour répondre à la demande accrue de l’Europe en masques de protection.

La Tunisie a été moins touchée par la crise sanitaire en 2020 suite aux exportations des Equipement de Protection Individuelle (EPI). Elle enregistre une croissance de 9,52%, en 2021 et s’approche des performances atteintes en 2019.

De son côté, le Maroc a été sévèrement touché par la crise sanitaire en 2020, mais il a affiché une croissance remarquable en 2021 par rapport à la Tunisie même s’il n’a pas atteint son niveau de 2019.

La Tunisie et le Maroc affichent un positionnement respectable sur le marché européen malgré une concurrence rude et non équitable, a indiqué la même source.

Cependant, les principaux fournisseurs d’habillement de l’UE ne bénéficient pas des mêmes régimes préférentiels avec l’UE ce qui explique les écarts de performance enregistrés par ces pays.

L’UE devrait privilégier les fournisseurs TH de proximité

La guerre déclenchée entre la Russie et l’Ukraine a une répercussion importante sur l’approvisionnement européen en textile et habillement. Les importateurs européens vont devoir faire à de nouveaux défis pour subvenir à leurs besoins et contrecarrer les hausses additionnelles de transport, des coûts de matières et d’énergie…

Ainsi, les donneurs d’ordres vont privilégier les fournisseurs TH de proximité au détriment de ceux de l’Asie, ce qui permettra à la Tunisie d’attirer un volume plus important de commandes.

Cette conjoncture est une opportunité pour la Tunisie d’accroître ses exportations textile et habillement, de diversifier ses marchés et de renforcer l’emploi dans le secteur.

Le site de production tunisien est devenu attractif pour les donneurs d’ordres européens suite à la pandémie du Coronavirus et la guerre en Ukraine d’où un regain d’intérêt d’investisseurs européens pour la Tunisie et probablement un retour des commandes d’habillement qui sont normalement affectées aux pays de l’Europe de l’Est.

Articles Similaires

L’inflation devrait s’établir à 4,8% au cours du 1er trimestre

tour

SEANCE DU 23 JUIN : LE TUNINDEX VIRE AU ROUGE

tour

SERVICOM : LEGERE HAUSSE DES REVENUS

tour