Le Banquier
Actualités Banques Nationales

La BIAT meilleure banque dépositaire

Le magazine Global Finance a attribué à la Banque Internationale Arabe de Tunisie, a reçu le prix de « meilleure banque dépositaire en Tunisie » pour l’année 2020. Ce prix consacre l’excellence du service et la qualité des opérations et de la relation client de l’activité titres et dépositaires de la BIAT.

Global Finance a décerné cette distinction à la BIAT, selon son référentiel international d’informations et d’analyses financières, basé sur les critères suivants : la relation client, la qualité de service, les opérations post-marché, la gestion des exceptions, le système d’information, le Plan de Continuité d’Activité et la maitrise de la réglementation et des pratiques du marché local.

Fondé en 1993, le service dépositaire (Custody) de la BIAT est spécialisé dans la conservation de valeurs mobilières pour le compte des banques dépositaires étrangères et des investisseurs étrangers.

Les services titres et de conservation incluent notamment :

– La conservation d’actifs en valeurs mobilières ;

– Le traitement des instructions de règlement/livraison ;

– Le traitement des opérations sur titres ;

– La gestion des services liés à la fiscalité des valeurs mobilières ;

– Le service de Proxy Voting pour représenter le client lors des assemblées générales.

Les réalisations de l’activité dépositaire à la BIAT en 2019 en termes de total actif en conservation ont évolué de + 9.7% par rapport à 2018 dépassant ainsi 3800 millions DT. Par ailleurs, le service Custody est certifié ISAE 3402 Type I pour la qualité de ses services post-marché aux investisseurs et clients étrangers. Aussi un nouveau système d’information est en dernière phase de finalisation et de mise en place pour assurer le meilleur service aux investisseurs.

Articles Similaires

BAD : soutien à la construction d’infrastructures résilientes aux chocs climatiques

tour

PRES DE LA MOITIE DE LA POPULATION DU GRAND TUNIS NE DISPOSE PAS DE « BUDGET DE DIGNITE »

tour

Assemblées annuelles du FMI et de la BM: ce qu’il faut retenir

tour