Le Banquier
A la une Actualités Internationales

La BCE tire la sonnette d’alarme

La Banque centrale européenne a publié, hier mercredi 25 novembre 2020, son rapport semestriel sur la conjoncture financière.

Dans ce rapport, le BCE s’inquiète des conséquences financières de la pandémie du COVID-19 qui pourrait augmenter et accélérer les faillites des entreprises, dont la conséquence directe est la fragilisation des banques.

L’inquiétude de la BCE est grandissante et à moyen terme quand l’effet des aides et subventions des Etats de l’UE s’estompera.

 En effet, pour faire face à la pandémie, les gouvernements européens ont contracté 1 000 milliards d’euros de crédits et de prêts, en neuf mois, de janvier à septembre, une dette record. De leur côté, les entreprises ont contracté, elles aussi, près de 500 milliards d’euros de dettes.

Ces montants astronomiques maintiennent l’économie européenne sous oxygène et dans un état de vie artificielle. Tant que la BCE intervient fortement et pèse de tout son poids, l’économie européenne est à l’abri. Mais ce parapluie ne peut pas durer indéfiniment, jusqu’au printemps prochain maximum.

Mais après, les banques risquent de subir un choc frontal et d’être confrontées à une nouvelle réalité brutale : des entreprises en difficulté, voire en état de mort clinique, un consommateur sans pouvoir d’achat, un chômage croissant, une paix sociale menacée…

Ce rapport est un avertissement sérieux que lance la BCE aux banques européennes de la zone euro. Elle tire la sonnette d’alarme pour que les établissements financiers anticipent à temps les risques de pertes sur les prêts de leurs clients.

La Banque centrale européenne les invite à la plus grande prudence et vigilance, face à une conjoncture économique incertaine et imprévisible, Aussi leur recommande-t-elle de faire attention à leur trésorerie pour se prémunir contre toute mauvaise surprise en 2021, année de tous les défis.

Articles Similaires

Bourse: l’indice bancaire débute la semaine en forte progression

tour

BH Leasing : augmentation de 67,47% du PNL au 1er trimestre

tour

SEANCE DU 29 JUIN : LA SFBT A LA UNE

tour