Le Banquier
A la une Actualités Nationales

La balance commerciale moins déficitaire

Selon les données publiées, hier mercredi 10 mars 2021, par l’Institut National de la Statistique, le déficit commercial a baissé, durant les deux premiers mois de cette année, de 424,6 millions de dinars pour s’établir à un niveau de -1894,3 millions de dinars contre -2319 millions de dinars, durant la même période de l’année dernière.

Le taux de couverture a gagné 1,7 point par rapport à la même période de l’année 2020 pour s’établir à 78,3% contre 76,6% durant la même période de 2020.

Le déficit de 1894,3 MD de la balance commerciale s’explique, en grande partie, par le déficit enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-869,4 MD), la Turquie (-392,4 MD), la Russie (-252,3 MD), l’Algérie (-140 MD) et l’Italie (-87,7 MD).

Par contre, le solde de la balance commerciale des biens a enregistré un excédent avec d’autres pays : principalement avec la France (710,3 MD), l’Allemagne (254,3 MD) et la Libye (273,1 MD).

Les exportations ont enregistré, durant les deux premiers mois de 2021, une baisse de -10,1% contre une baisse de -1,5% durant les deux mois de l’année 2020. Elles ont atteint le niveau de 6839 MD contre 7606,8 MD durant la même période de l’année 2020.

De même, les importations ont affiché un repli de -12% contre une baisse de -2,6% durant les deux mois de l’année 2020. En valeur, les importations ont atteint 8733,3 MD contre 9925,8 MD durant la même période de l’année 2020.

Le repli observé au niveau des exportations (-10,1%) durant les deux mois de l’année 2021 concerne plusieurs secteurs.

En effet, le secteur de l’énergie s’est contracté de (-56,4%), celui des mines, phosphates et dérivés de (-43,9%), celui des textiles, habillement et cuirs de (-8%), le secteur des industries mécaniques et électriques de (-4,2%), et le secteur des industries agroalimentaires de (-9,1%).

Baisse des importations et des exportations

La baisse des importations de (-12%) est due à la baisse enregistrée au niveau des importations des biens d’équipement de (-15,1%), des matières premières et demi produits de (- 10,5%), des biens de consommation de (-6,6%) et de l’énergie de (-33,9%) sous l’effet de la diminution de nos achats de produits raffinés (696,3 MD contre 829,7 MD) et de gaz naturel (163,5 MD contre 500,5 MD).

Pour ce qui est des importations, les échanges commerciaux des biens avec l’union européenne (48,8% du total des importations) ont enregistré une baisse de (-13,8%) pour s’établir à 4260,5 MD. Les importations ont diminué de (-16,7%) avec la France, de (-14,1%) avec l’Italie et de (- 6,4%) avec l’Allemagne.

Les exportations tunisiennes vers l’Union Européenne (73% du total des exportations) se sont contractées de (-8,6%). Cela est expliqué d’une part, par la baisse de nos exportations vers certains partenaires européens, tels que la France (- 9,5%), l’Allemagne (-3,7%) et l’Italie (- 13,3%), et d’autre part, par la hausse de nos ventes vers d’autres pays notamment avec les Pays-Bas (+101%) et la Grèce (+365%). Avec les pays arabes, les exportations ont diminué avec l’Algérie (-51,1%) et la Libye (-4%). Selon le régime, les échanges commerciaux sont déficitaires sous le régime général de -4216,2 MD (-4496,4 MD durant les deux mois de l’année 2020). En revanche les échanges commerciaux sont excédentaires sous le régime offshore de +2321,9 MD (+2177,5 MD durant les deux mois de l’année 2020).

Articles Similaires

CONECT lance un programme de formation pour 80 éco-entrepreneurs

tour

Rencontres tuniso-ivoiriennes dans le secteur de la Santé

tour

Le Gouverneur de la BCT aux AGA du FMI et de la BM

tour