Le Banquier
A la une La vie des sociétés

INSADDER : LANCEMENT DU 2EME APPEL A CANDIDATURES

L’Union Européenne et la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) viennent de lancer le deuxième appel à candidature du programme INSADDER qui vise à renforcer le potentiel des PMEs tunisiennes en matière d’exportation ;

Les candidatures doivent être déposées sur le site : www.insadder.tn, au plus tard le 30 novembre 2021.

Financé par l’UE à hauteur de 7,25 millions d’euros et mis en œuvre par la BERD, le programme INSADDER a été lancé le 1er juin 2021,  afin d’accompagner 75 entreprises tunisiennes dans leur développement à l’export, durant les cinq prochaines années.

Le premier appel à candidature a permis de sélectionner 25 PMEs, parmi 200 candidatures suite à un processus compétitif.

Les PMEs sélectionnées bénéficient, aujourd’hui, de l’appui du programme INSADDER sur différents volets suite à un diagnostic établi par les experts du programme et de la BERD.

L’objectif global est d’évaluer la performance, la compétitivité et la capacité à exporter des PMEs sélectionnées dans le cadre du programme, afin d’élaborer un plan d’action comprenant un ensemble de missions qui devraient être mises en œuvre tout au long de l’implémentation du programme.

Le programme INSADDER étend son intervention à tous les secteurs afin de promouvoir l’innovation, la digitalisation, l’inclusion et le développement durable. IL propose un ensemble de services d’assistance technique et financière ainsi que des services d’appui exhaustifs.

A ce titre, les entreprises sélectionnées pour le programme INSADDER auront, pendant deux à trois ans, accès à un accompagnement stratégique par des experts métiers internationaux focalisé sur l’export et l’accès à de nouveaux marchés et un support opérationnel pluridisciplinaire délivré par des experts en stratégie, organisation, marketing, transformation digitale, information financière, certification.

Il s’agit également de formations spécifiques aux métiers de l’exportation au profit du personnel des entreprises bénéficiaires et un cofinancement des certifications nécessaires à l’exportation.

Pour bénéficier de ce programme, les entreprises candidates devront répondre à 4 groupes de critères. En effet l’entreprise candidate doit correspondre à la définition d’une PME selon les normes de l’UE en termes de sa taille (<250 salariés), de son chiffre d’affaires (<50 millions d’euros ou total de bilan <43 millions d’euros) et ses ressources (qui incluent l’actionnariat, les partenariats et les liens).

Le programme s’adresse aux entreprises qui veulent exporter pour la première fois ou ont déjà occasionnellement exporté ou exportent et veulent augmenter leurs exportations. Les entreprises qui exportent pour plus de 30% de leur chiffre d’affaires ne sont pas éligibles.

Les bénéficiaires doivent avoir des finances saines leur permettant d’investir dans les opérations d’export et des niveaux de ratios financiers équilibrés.

Les bénéficiaires doivent avoir une situation fiscale saine et de déclarer sur l’honneur sans se soumettre à des sanctions ou à une situation d’exclusion, selon les directives européennes en cours.

Articles Similaires

Délice Holding : la valeur la plus dynamique

tour

2020, une année difficile et l’espoir d’une sortie de crise en 2021

tour

BCT : principaux taux et indicateurs du lundi 18 janvier 2021

tour