Le Banquier
A la une La vie des sociétés

Industries manufacturières : baisse prévue de l’investissement

850 chefs d’entreprises, interrogés par l’Institut National de la Statistique, prévoient une baisse de l’investissement global durant le premier semestre 2021.  Ce constat est le résultat d’une enquête d’opinion semestrielle, sur l’investissement dans les industries manufacturières, réalisée en décembre 2020 par l’INS. Ainsi, le solde d’opinion, issu des réponses des chefs d’entreprises privées, interviewés, sur cette question, est passé de 13% au cours du 2ème semestre 2020, à 1% prévu au cours du 1er semestre 2021.

Le solde d’opinion étant défini comme “la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et la proportion de répondants ayant exprimé une opinion négative”.

Ainsi, une grande convergence est observée entre le nombre des réponses des chefs d’entreprises qui sont optimistes quant à l’évolution de l’investissement au cours du 1er semestre 2021, et ceux qui sont pessimistes.

Une prévision à la hausse des investissements dans les industries des matériaux de construction

En ce qui concerne l’évolution attendue des investissements dans les industries des matériaux de construction, de la céramique et du verre (IMCCV), au cours des six premiers mois de 2021, les réponses des chefs d’entreprises montrent une prévision à la hausse de leurs investissements, soit un solde d’opinion prévu de 18%, contre 3% enregistré au deuxième semestre 2020. Pour les investissements dans le secteur des industries diverses, les chefs d’entreprises prévoient également, une hausse de leurs investissements au 1er semestre 2021, avec un solde prévu de 8% contre -4% au 2e semestre 2020.

De même, les prévisions des chefs d’entreprises opérant dans le secteur des industries mécaniques et électroniques tablent sur une hausse de l’investissement, soit un solde prévu de 10% contre 5% enregistré au S2 2020. Toutefois, le solde d’opinion résultant des réponses des chefs d’entreprises opérant dans les industries du textile, de l’habillement et du cuir, demeure négatif, en dépit d’une amélioration remarquable, soit un solde passant de -24% pour le 2eme semestre 2020 à -1% prévu pour le 1e semestre 2021. Par contre, les chefs d’entreprises expriment des opinions pessimistes pour certains secteurs au premier semestre 2021. Ils s’attendent à une diminution de l’évolution des investissements dans les industries agroalimentaires et chimiques.

Les chefs d’entreprises, peu optimistes

Quant à l’évolution de l’investissement global au second semestre 2020, les chefs d’entreprises interrogés, se disent un peu optimistes. Le solde d’opinion sur l’évolution de l’investissement est positif (1%) au second semestre 2020 contre un solde d’opinion négatif (-3%) enregistré au premier semestre 2020. Toutefois, le solde d’opinion sur l’évolution de l’investissement, enregistré au second semestre 2020, reste en-deçà des niveaux enregistrés durant les dernières années (2002-2020), d’après l’INS. Par domaine d’activité, les résultats de l’enquête montrent une légère amélioration de l’investissement, au 2ème semestre 2020. Cette amélioration concerne certains secteurs comme les industries diverses les industries agroalimentaires.

Ce progrès est perceptible également pour les industries mécaniques et électriques.

Ainsi le solde d’opinion des chefs d’entreprises interrogés est passé de -6% au S1 2020, à 5% au S2 2020. En contrepartie, une baisse est constatée quant à l’évolution de l’investissement dans les industries des matériaux de construction, de la céramique et du verre, au 2ème semestre 2021.

S’agissant du secteur du textile-habillement, une stabilité du niveau de l’investissement est observée dans ce secteur mais avec des proportions négatives, car le solde d’opinion des chefs d’entreprises interrogés est passé de -6% au S1 2020, à -7% au S2 2020. De même, pour les investissements dans le secteur des industries chimiques, le résultat de l’enquête a fait ressortir un solde d’opinion négatif de -5% au S2 2020, contre de -7% au cours du 1er semestre 2020.

Articles Similaires

Bourse: BVMT: bientôt une bourse pour les Starts-Ups

tour

Tunisie-Royaume Uni : entrée en vigueur de l’accord de partenariat

tour

Cours du 17 novembre 2020

tour