Le Banquier
A la une Actualités Nationales

ICC : excédent commercial de 132 MDT

Selon la Note de conjoncture du secteur des industries du cuir et de la chaussure publiée par le Centre national du cuir et de la chaussure, la balance commerciale du secteur des industries du cuir et de la chaussure (ICC) a dégagé, au cours du premier trimestre 2021, un excédent de 132,2 millions de dinars (MDT).

Le CNCC explique que le solde commercial de la balance est assuré grâce aux performances des filières chaussures (+162,2 MDT), tiges de chaussures (+64,6 MDT) et maroquinerie (+29,1 MDT). De même, la filière habillement en cuir a dégagé un très léger excédent (+0,7 MDT).

En revanche, la filière des intrants (cuirs, peaux et pelleterie et accessoires et composants) a enregistré, au cours du premier trimestre 2021, un déficit de la balance commerciale respectivement de 87 MDT) et de 37,4 MDT).

Les exportations des ICC ont enregistré une baisse de 6,7% pour atteindre 344,8 MDT, à fin mars 2021, alors que les importations du secteur ont reculé, pour la même période, de 11% pour se situer à 212,6 MDT. Ainsi, le taux de couverture des importations par les exportations s’est élevé à 162,2%.

La baisse des exportations du secteur ICC est due à la pandémie du coronavirus

Selon la Note de conjoncture du secteur des ICC, la baisse des exportations du secteur ICC de 6,7% provient essentiellement de la crise économique nationale et internationale causée par la pandémie du coronavirus qui ne cesse de se propager et ce dans tous les secteurs.

Les exportations des tiges de chaussures et des accessoires et composants ont connu, à fin mars 2021, des évolutions respectivement de 10% et 12,5%, toutes les autres filières ont vu leurs exportations baisser entre 2020/2021.

Les produits de base à l’exportation sont les chaussures (186,6 MDT), les tiges de chaussures (81,6 MDT) et la maroquinerie (46,7 MDT).

En euros, les exportations du secteur ICC ont baissé de 10,3%, passant de 116,6 millions d’euros au cours du premier trimestre 2020, à 104,6 millions d’euros au cours de la même période 2021.

Selon le CNCC, la Tunisie exporte ses produits cuirs et de la chaussure vers l’Italie qui garde la 1ère place avec 197,4 MDT, soit 57,2% des exportations globales.

La France arrive en deuxième position avec 73,7 MDT et une part de 21,4% des exportations, suivis par l’Allemagne, 3ème principal client, avec 14,4%, soit une valeur de 49,7 MDT ; les Etats-Unis occupent la 4ème position très loin avec 3,2 MDT, puis l’Espagne et le Royaume-Uni qui se partagent la 5ème place avec 2,7 MDT chacun.

Les importations du secteur ICC en régression de 11%

Les importations ont reculé, au cours du premier trimestre 2021, de 11% pour se situer à 212,6 MDT. Le CNCC explique que le rythme des importations est étroitement lié à celui des exportations qui ont aussi baissé de 6,7% en 2021.

Les importations des produits intrants tels que les cuirs, peaux et pelleterie et les tiges de chaussures ont diminué respectivement de 16,8% et 42,6%.

Egalement, l’habillement en cuir a connu une chute au niveau des importations de 18,4%.

Quant aux chaussures, maroquinerie et accessoires et composants, ils ont enregistré une augmentation de leurs importations respectivement de 13,5%, 5,4% et 6,9%.

En euro, les importations du secteur ICC ont diminué de 14,5%, passant de 75,4 millions d’euros, au cours du premier trimestre 2020, à 64,5 millions d’euros au cours de la même période 2021.

L’Italie (111,2 MDT), la France (24,6 MDT), la Chine (17 MDT) et la Slovaquie (16,2 MDT) demeurent les plus importants fournisseurs de la Tunisie dans le secteur des ICC, puisque ces pays occupent 79,5% des importations globales du secteur.

Le Brésil, la Turquie, l’Allemagne, l’Espagne, l’Inde et les Pays-Bas se placent parmi les dix premières sources d’importation pour les opérateurs du secteur des ICC.

Répartition du commerce extérieur par régime d’activité

Selon la conjoncture du secteur ICC, la répartition par régime d’activité présente une domination des entreprises totalement exportatrices au niveau des échanges commerciaux internationaux.

En effet, durant le premier trimestre 2021, ces entreprises ont totalisé 310,3 MD, soit 90% des exportations et 180,7 MD, soit 85% des importations globales du secteur.

La part des entreprises travaillant essentiellement pour le marché local est très faible elle représente respectivement 10% et 15 % à l’exportation et à l’importation.

Par ailleurs, il est à signaler qu’un groupe composé de dix (10) entreprises totalement exportatrices non résidentes ont totalisé à elles seules la moitié des exportations du secteur soit 50%, l’équivalent de 172.4 MDT.

Articles Similaires

Pour une stratégie tuniso-libyenne pour garantir la pérennité des investissements

tour

BCT: augmentation des crédits à l’économie

tour

L’UGTT REFUSE DES AUGMENTATIONS DE SALAIRE DE 230 A 337 D PAR MOIS

tour