Le Banquier
A la une Actualités Internationales

ESET présente les résultats de son étude mondiale sur les FinTech

L’éditeur européen de solutions de sécurité, ESET, a annoncé, jeudi 10 décembre, les résultats de son étude mondiale sur les technologies financières (FinTech), menée auprès de 10 000 consommateurs et cadres dirigeants au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Australie, au Japon, au Mexique et au Brésil.

Les personnes interrogées, tant du point de vue des consommateurs que des entreprises, ont été invitées à répondre à une série de questions sur les technologies financières, la cybersécurité et leur impact sur la protection des finances à l’ère de la pandémie de covid-19, plus particulièrement avec les confinements qui en résultent.

Le projet examine une série de thèmes sur les technologies financières pour les consommateurs et les entreprises, y compris les préoccupations concernant la sécurité des finances, des transactions et des données financières, l’utilisation actuelle des applications de FinTech, ainsi que les attitudes et les perspectives sur l’avenir des solutions de FinTech dans le monde d’après la pandémie de coronavirus.

Dans le segment des consommateurs, l’enquête a révélé qu’un consommateur sur cinq dans le monde utilise quatre applications de technologies financières ou plus ; et parmi ces adeptes des FinTech, 63% protègent leurs appareils avec des logiciels de sécurité.

Par ailleurs, 62% d’entre eux utilisent un gestionnaire de mots de passe pour les aider à se connecter à leurs comptes financiers. En comparaison, seulement 22% des consommateurs à travers le monde pourraient être classés comme étant des « adeptes des FinTech », utilisant quatre applications de technologie financière ou plus. Parmi ces adeptes des FinTech, 63% protègent tous leurs appareils à l’aide de logiciels de sécurité.

Les technologies financières joueront un rôle essentiel dans la reprise économique personnelle et sociétale dans le sillage de covid-19. Il est donc plus que jamais important que les solutions de FinTech soient protégées de manière adéquate.

L’étude plus complète porte sur d’autres technologies, notamment les cryptomonnaies et bitcoin, la Blockchain, les services bancaires qui ne sont accessibles qu’en ligne, etc.

Articles Similaires

BCT : taux d’intérêt directeur inchangé

tour

BCT : baisse du TMM en décembre

tour

BAD : une « profonde récession » dans l’économie tunisienne

tour