Le Banquier
A la une La vie des sociétés

ENTREPRISES ALLEMANDES EN TUNISIE: RELANCE ECONOMIQUE, REFORMES ET+ INVESTISSEMENTS AU CŒUR DU DEBAT

La 43ème Assemblée Générale de la Chambre de Commerce et de l’Industrie Tuniso Allemande (AHK Tunisie) s’est tenue le 02 juin 2022. Elle a mis la relance économique, les reformes et les investissements au cœur de son débat.

En présence de la Ministre de l’Industrie, des Mines et de l’Energie, Mme Neila Nouira Gongi, de l’ambassadeur d’Allemagne en Tunisie, Peter Prügel et de la Cheffe de section Commerce à la Délégation de l’Union Européenne en Tunisie, Mme Stéphanie Vaddé, M. Ibrahim Debache, président de l’AHK, a mis en exergue l’importance du secteur privé pour la croissance économique et l’emploi.M. Debache a insisté sur le fait que la prévisibilité, la stabilité politique et sociale ainsi qu’une bonne communication sont des facteurs importants pour créer un climat d’affaire propice aux investissements.

Lors de l’enquête annuel, plus de 70% des entreprises membres de l’AHK considèrent les conditionscadre de la politique économique en Tunisie comme déterminantes pour le développement de leur activité.

Mme la Ministre a souligné que les relations économiques entre la Tunisie et l’Allemagne sont marquées par des liens très profonds et fructueux qui ne cessent de se développer et de se consolider.Elle a aussi souligné l’importance de la coopération avec les partenaires allemands qui a toujours été solide et le demeurera.

Son Excellence M. Peter Prügel, a souligné que l’Allemagne suit avec beaucoup d’attention l’évolution de la Tunisie, sur tous les plans. De son côté l’Allemagne a fait l’expérience propre qu’un dialogue inclusif entre tous les acteurs politiques, sociaux et économiques constitue un facteur important pour la réussite d’importantes réformes socio-économiques. L’Allemagne est, et restera un partenaire important et
fiable pour la Tunisie.

Mme Stéphanie Vaddé a profité de l’occasion pour mettre en avant le partenariat tuniso-européenne qui s’inscrit dans la durée. « A la Délégation de l’Union européenne en Tunisie, nous sommes convaincus que l’investissement public et privé est nécessaire et possible en Tunisie, si les réformes sont mises en œuvre et des barrières sont levées. Nous nous mobilisons donc, avec les Etats membres et autres partenaires financiers, autour des réformes dont le secteur privé et notamment les investisseurs européens ont besoin. Ces derniers jouent un rôle majeur en Tunisie, où ils représentent 85% des IDE. »

Articles Similaires

TUNISIE-LIBYE : VERS LA CREATION D’UN FONDS COMMUN D’INVESTISSEMENT

tour

Don du Japon pour la construction de navires de surveillance des pêches

tour

ATB: VENTE JUDICIAIRE D’ACTIONS

tour