Le Banquier
A la une La vie des sociétés

ELECTROSTAR: BAISSE DU CHIFFRE D’AFFAIRES

Au terme de l’exercice 2021, le chiffre d’affaires s’est chiffré à 5,103 MDT contre 6,838 MDT au 31-12-2020, soit une baisse de 25%. Ce ralentissement est imputable principalement à un retard enregistré au niveau de l’octroi des lignes de crédit de gestion par les banques et notamment les lignes d’engagements par signature (accréditifs, crédits documentaires, obligations cautionnées etc.). Ce retard n’a pas été résorbé jusqu’à ce jour.

De plus, la propagation de la pandémie du CORONAVIRUS, la baisse du pouvoir d’achat du consommateur, la hausse du tarif bancaire qui freine ELECTROSTAR dans sa quête de financements d’exploitation et l’adoption d’une politique de prudence visant à diminuer le risque clients et à sécuriser les ventes sont autant de facteurs qui expliquent cette baisse du chiffre d’affaires.

S’agissant des engagements bancaires, au 31 décembre 2021, ils ont atteint à 110,591 MDTDT contre 103,021 MDT au 31 décembre 2020, soit une aggravation de 7% due essentiellement à une hausse des impayés financiers et commerciaux et à un accroissement des débits en compte ; et ce, à cause de l’augmentation des agios débiteurs et des intérêts de retard.

Le management a annoncé que les perspectives d’évolution sont positives pour l’exercice 2022 qui sera marquée par la mise en application effective des termes du protocole d’accord (et de son avenant) signé avec un pool bancaire et dont l’objet principal est de restructurer les dettes d’ELECTROSTAR et surtout de lui octroyer des lignes de crédit de gestion pour qu’elle puisse redémarrer son activité et atteindre son rythme de croisière dans les plus brefs délais.


Par conséquent, le management table sur une reprise progressive des ventes qui vont atteindre leur point culminant à la fin du deuxième trimestre de l’année 2022 (début de la saison estivale) avec des ventes importantes attendues pour les climatiseurs, les congélateurs et les réfrigérateurs. Ainsi, une reprise partielle des parts de marché perdues est attendue.

Articles Similaires

BH LEASING : AUGMENTATION DU PNL

tour

L’économie circulaire régresse en Tunisie

tour

UAHD, GIF et Carthage Cement en vedettes

tour