Le Banquier
A la une Actualités Internationales

Covid-19: Les consommateurs du Moyen-Orient et en Afrique plébiscitent le paiement numérique et sans contact

Covid-19: Les consommateurs du Moyen-Orient et en Afrique plébiscitent le paiement numérique et sans contact

Les recharges de données (70%), les vêtements (63%) et l’épicerie (52%) sont en tête de la liste des achats virtuels dans la région. 66% des consommateurs ont adopté les services bancaires en ligne. Les médias sociaux sont devenus une plateforme intégrale pour relier les consommateurs aux entreprises en ligne… 

Alors que la pandémie de Covid-19 continue de stimuler le commerce électronique, une étude de Mastercard révèle la croissance rapide des achats en ligne, avec près de trois consommateurs sur quatre (73%) au Moyen-Orient et en Afrique achetant davantage en ligne qu’avant la pandémie.

L’étude fournit des indications significatives sur la façon dont les acheteurs délaissent rapidement l’argent liquide et optent pour des expériences de paiement numérique et sans contact. Ces informations aident les détaillants en ligne et les entreprises de la région à tirer parti de la tendance à l’achat en ligne et à effectuer des transactions rapides, pratiques et sûres.

Hausse des dépenses dans différents secteurs

Selon l’enquête, les recharges de données, l’habillement, l’alimentation, les services bancaires et les soins de santé ont connu la plus forte poussée de l’activité en ligne.

Plus de 70% des consommateurs du Moyen-Orient et d’Afrique ont déclaré avoir acheté davantage de recharges de données en ligne, 63 % des vêtements et plus de 52% des produits d’épicerie en ligne. Et comme le commerce électronique fait de plus en plus partie de la vie quotidienne, les consommateurs digitalisent d’autres aspects de leur gestion financière, 66% des personnes interrogées ayant commencé à effectuer des opérations bancaires en ligne et 56 % à gérer leurs besoins en matière de santé en ligne.

L’étude révèle également l’impact croissant des médias sociaux sur les habitudes de consommation des consommateurs, 70% et 59% des personnes interrogées déclarant avoir découvert de nouveaux vendeurs par le biais respectivement de Facebook et Instagram.

Mastercard a travaillé avec des entreprises, institutions financières et d’autres parties prenantes pour faire progresser les paiements numériques en Tunisie ; et la pandémie a renforcé la nécessité de continuer à faire évoluer l’expérience de paiement sécurisé des consommateurs. Qu’il s’agisse d’une expérience de paiement en ligne simplifiée ou d’un accès, en magasin, à un terminal sans contact, il est évident que la capacité à répondre aux attentes des consommateurs, qui évoluent rapidement, est une priorité essentielle.

« Les gens changent leur façon de vivre et d’acheter dans un monde post-Covid-19. Les transactions quotidiennes telles que les recharges de données et les achats à l’épicerie sont clairement en train de subir une transformation complète vers le monde numérique car elles offrent valeur, commodité et rapidité. Mastercard, avec ses partenaires stratégiques dans toute la région, travaille pour s’assurer que la sécurité reste partie intégrante de l’expérience du commerce électronique, en rendant les paiements en ligne plus sûrs et plus gratifiants »,a déclaréMohamed Benomar, directeur de Mastercard pour le Maroc et l’Afrique du Nord-Ouest.

La poussée des expériences virtuelles

Tout en s’adaptant à la “prochaine normalité“, les gens ont changé leur façon de se divertir et d’acquérir de nouvelles compétences.

76% des consommateurs ont déclaré utiliser le temps libre comme une expérience d’apprentissage positive. Plus de la moitié des répondants (55%) ont déclaré avoir suivi un cours de cuisine virtuel, alors que 41% ont maîtrisé une nouvelle langue et 32% ont appris à danser en ligne.

45% des répondants se sont formés sur des projets de bricolage et 44% ont déclaré qu’ils s’inscrivaient dans une université en ligne.

Comme les gens passent plus de temps à la maison, la demande de divertissements en ligne a également fait un bond, 72% des personnes interrogées ayant investi dans des abonnements de divertissement et des spectacles de comédie virtuels, tandis que plus de cinq personnes sur dix dépensent pour des jeux en ligne (55%) et des concerts de musique virtuels (54%).

Elyes Jeribi, DG de Jumia Tunisie, a déclaré : « Nous sommes fiers de nous associer à Mastercard dans le cadre de notre engagement à soutenir la lutte contre cette pandémie. Nous sommes également heureux de soutenir nos clients en encourageant l’utilisation des paiements en ligne et en leur donnant accès à des produits essentiels à des prix abordables en ces temps difficiles. Nous espérons que cela encouragera davantage de consommateurs à utiliser la méthode de paiement fiable et sécurisée qu’est JumiaPay ».

Sécuriser les nouvelles habitudes d’achat

Avec l’augmentation rapide des achats en ligne, les consommateurs sont également de plus en plus conscients des risques associés. Plus de la moitié des consommateurs (62%) interrogés ont déclaré qu’un passage à la caisse sécurisé était fondamental pour une bonne expérience d’achat.

Il s’agit d’une priorité essentielle pour Mastercard, qui s’efforce de réduire la fraude en ligne et de protéger les détaillants contre les violations de données, tout en veillant à ce que les consommateurs continuent de bénéficier d’une expérience de paiement pratique et sans tracas.

Pour faire avancer ces efforts, Mastercard a récemment déployé sa technologie de jeton brevetée dans toute la région. La Tokenisation permet de crypter les données des consommateurs en remplaçant les numéros de carte par des jetons numériques. Cela permet d’éviter toute utilisation abusive en tout autre lieu et offre une sécurité et une tranquillité d’esprit supplémentaires aux consommateurs comme aux commerçants, ce qui se traduit par des taux d’approbation plus élevés tout en réduisant la fraude en ligne.

Articles Similaires

BAD-BEI : plan d’action de partenariat pour accélérer le développement en Afrique

tour

La Tunisie classée première en Afrique dans le domaine de la réalisation des ODD

tour

City Cars : un revenu en hausse de 14,3%

tour