Le Banquier
A la une Actualités Nationales

Commerce extérieur : déficit de 1 milliard de dinars en décembre 2020

Le déficit commercial s’est réduit de 520,6 millions de dinars (MDT) en décembre 2020, pour s’établir à un peu plus de 1 milliard de dinars, contre 1,612 milliard de dinars en décembre 2019, selon l’Institut national de la statistique (INS).

Les échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur aux prix courants, durant le mois de décembre 2020, montrent une augmentation des exportations de 8,1%, sur un an (-0,8% en novembre) pour atteindre 3,756 milliards de dinars, contre 3,475 milliards de dinars en décembre 2019.

Cette hausse est expliquée, d’une part, par l’augmentation observée au niveau du secteur de l’énergie (+106,2%), du secteur des industries mécaniques et électriques de (+14,4%), du secteur textile, habillement et cuirs de (+5,2%).

Il s’agit, également, de la baisse enregistrée par le secteur des mines, phosphates et dérivés de (-44,5%) et celui de l’agriculture et des industries agro-alimentaires (-6,9%).

La répartition par pays montre une hausse des ventes de biens vers certains partenaires européens, essentiellement la France (+5%), l’Italie (+24,1%), l’Espagne (+19,2%) et l’Allemagne (+20%).

En revanche, les ventes de la Tunisie ont diminué avec certains pays arabes tels que la Libye (-33,7%), l’Algérie (-27,7%) et l’Egypte (-17,6%).

Importations : baisse de 4,7% en décembre

Les importations ont enregistré une baisse de 4,7% en décembre 2020 par rapport au même mois de l’année 2019 (-8,8% en novembre), pour atteindre 4,847 milliards de dinars, contre 5,087 milliards de dinars en décembre 2019.

Cette baisse est due essentiellement à la régression observée au niveau des achats de la Tunisie de produits énergétiques (-58%) et de biens d’équipement (-18,3%).

En outre, les importations de produits miniers et phosphatés ont augmenté de 28,6% et celles des matières premières et demi produits (+12,9%) et des biens de consommation (+7,5%).

Selon la répartition géographique, la baisse des importations est due essentiellement à la diminution des achats du pays chez ses premiers partenaires européens, tels que la France (-8,6%) et l’Italie (-2,4%). La même régression est observée avec la Libye (-88,6%), l’Algérie (-58%) et l’Egypte (-58,2%).

Articles Similaires

Retrait du PLFR 2020

tour

SEANCE DU 26 JUILLET : BAISSE DU TUNINDEX

tour

BCT : extraits des Etats financiers de l’exercice 2020

tour