Le Banquier
A la une Actualités Banques Internationales

Comment faire face aux créances douteuses ?

Les conséquences désastreuses de la pandémie du coronavirus sur l’économie et les finances inquiètent sérieusement les autorités bancaires européennes qui appréhendent une hausse importante des créances bancaires douteuses en Europe. A cet effet, ces autorités ont anticipé la crise, par la réouverture du débat sur le traitement de ces créances dans les bilans des banques.

Le problème à résoudre est comment faire face à la hausse prévisible des défauts de paiement sur les crédits accordés ? Comment   aider les banques à céder ou à « titriser » leurs créances douteuses; voire à les sortir de leurs bilans.

En effet, il est primordial de pas laisser les créances douteuses se tasser dans les bilans des banques.

La création de sociétés de gestion d’actifs (« Asset management companies » AMC) serait la solution idoine pour liquider ou sauver les banques en grande difficulté.

En France, le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (FGDR) pourrait être appelé à jouer un rôle important ; puisqu’il  assure la règle européenne de garantie des dépôts : en cas de défaillance d’une banque, cette garantie peut indemniser les clients jusqu’à 100.000 euros par déposant et par établissement.

Articles Similaires

Hannibal : plateforme de surveillance des flux physiques des devises

tour

Assurances Ami : augmentation de capital

tour

TLF «Elu Service Client de l’Année 2021 » du secteur Leasing

tour