Le Banquier
A la une Actualités

CEPEX CONTRE EASY FRESH : UNE AFFAIRE DE 1,750 MILLION DE DINARS

Le ministère public près du Tribunal de première instance de Tunis s’est saisi d’une plainte déposée par le Centre de promotion des exportations (CEPEX), indique le bureau de communication du tribunal de première instance de Tunis.

“Le CEPEX avait reçu une correspondance de la part de la Société tunisienne de banque (STB), selon laquelle la Banque a reçu des demandes de la part de la Société “EASY FRESH” pour la domiciliation définitive de 16 factures tirées pour le compte du CEPEX, d’une valeur de 1,750 million de dinars. Ces factures portent le cachet du CEPEX, alors qu’aucune opération de ce genre n’a été effectuée par ce dernier”, selon la même source.

  La domiciliation des factures est un prélèvement automatique qui permet de régler des factures présentant un caractère répétitif de façon automatique. Pour cela, le titulaire d’un compte bancaire (débiteur) autorise par écrit un créancier à prélever sur son compte toute somme due à ce dernier.

  Ainsi, la plainte a été transférée à la sous-direction des affaires économiques et financières qui a mené l’enquête ayant montré que c’est le comptable du CEPEX qui a approuvé illégalement les demandes de domiciliation.

Selon le bureau de communication du tribunal de première instance de Tunis, le comptable du CEPEX est actuellement en détention et le procès-verbal de l’enquête daté du 22 février 2022 a été transféré au Pôle judiciaire économique et financier. Les investigations se poursuivent pour savoir si d’autres personnes sont impliquées dans cette affaire.

Articles Similaires

STB: BENEFICE EN AUGMENTATION

tour

SOTUVER: CHIFFRE D’AFFAIRES EN HAUSSE

tour

Commerce extérieur : déficit de 1 milliard de dinars en décembre 2020

tour