Le Banquier
A la une Actualités Nationales

Bilan positif des investissements déclarés en 2020

L’Instance Tunisienne de l’Investissement a révélé, dans son rapport, publié hier jeudi 7 janvier 2021, que le bilan des investissements déclarés pour l’année 2020 est positif.  Ils enregistrent une hausse de 76% par rapport à 2019 ; malgré la conjoncture difficile et la récession économique suite à la crise sanitaire.

En effet, 58 projets dont le coût est supérieur à 15 millions de dinars (MDT) ont été déclarés jusqu’à fin décembre 2020. Le  montant d’investissement global est de 2,818 milliards de dinars, soit une hausse de 28% par rapport à l’investissement cumulé en 2019.

Les projets déclarés pourraient permettre la création de 13 491 postes d’emploi. Ils couvrent 49 opérations de création et d’extension.  27 projets de création (62%) totalisent un coût d’investissement de 1,989 milliard de dinars et 6 727 emplois à créer. 22 projets d’extension (38%) totalisent  un coût d’investissement de 829 MDT pour 6 764 postes d’emplois.

Ces projets sont répartis sur les secteurs de l’Industrie (34 projets avec un coût de 1688 millions de dinars et 9 813 emplois à créer), des Energies renouvelables (12 projets à un coût de 546 MDT et 100 emplois), des Services (8 projets à un coût de 250 MDT et 2282 emplois) et du Tourisme (4 projets à un coût de 334 MDT et 1 296 emplois).

Le secteur de l’Industrie occupe la première place en termes de nombre de projets, suivi de celui des Energies renouvelables.

La répartition des projets opérant dans le secteur de l’industrie manufacturière affiche une part importante du secteur des industries électriques et mécaniques (IME) en termes d’emplois avec 57% de l’emploi du total du secteur et 24% en termes d’investissement.

S’agissant de la répartition selon les régions, les 58 projets d’investissement déclarés couvrent 18 gouvernorats. La couverture régionale des projets englobe les zones de développement régional avec 26 projets qui y seront implantés, avec une enveloppe de 1,206 milliard de dinars. Ils permettront la création de 3 277 emplois.

Les projets déclarés dans les zones de développement régional couvrent les secteurs de l’Industrie (une enveloppe d’investissement de un peu plus de 1 milliard de dinars) et le secteur des Energies renouvelables (une enveloppe d’investissement de 201,918 millions de dinars).

Sur les 58 projets déclarés jusqu’au 31 décembre 2020, 21 projets opèrent sous le régime totalement exportateur avec une enveloppe d’investissement global de 1,335 milliard de dinars, tandis que 37 projets sont déclarés sous le régime autre que totalement exportateur avec un coût d’investissement de 1,483 milliard de dinars.

Une trentaine de projets comportent une participation étrangère

Parmi les projets d’investissement déclarés à la TIA pendant l’année 2020, 38 projets comportent une participation étrangère pour un coût d’investissement de 2,167 milliards de dinars, ce qui contribuera à créer 10 705 emplois.

L’Allemagne arrive en première position avec 33% du total des projets à participation étrangère, suivie par la France avec 28%. L’Espagne et le Japon occupent la troisième position avec 7%.

D’après la TIA, la tendance haussière des investissements comptabilisés durant l’année passée se confirmera davantage via l’atterrissage des opportunités d’investissement provenant des mouvements de relocalisation annoncées par de nombreux groupes internationaux pour faire face à la fragmentation de leurs chaînes d’approvisionnement notamment dans les secteurs automobiles, aéronautique, les TIC, conception design, véhicules électriques, impression 3D, électronique,…

Disposant d’un potentiel notable grâce à la compétence et la qualification de ses ressources humaines et son positionnement stratégique, la Tunisie pourrait se positionner comme un partenaire Near-shore de ses voisins de la rive droite de la Méditerranée pour conquérir le marché africain.

Articles Similaires

Indicateurs de la BCT au 10 mars 2021

tour

Convention entre la Poste tunisienne et Vivo Energy

tour

L’UE met à la disposition de la Tunisie ses mécanismes de soutien aux réformes économiques

tour