Le Banquier
A la une Banques

BCT : 12 cadres diplômés en finance islamique

 Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie, Marouane El Abassi, a présidé, lundi 08 mars 2021, au siège de la BCT, la cérémonie de remise des diplômes de l’Executive Master « principes et pratiques de la finance Islamique », aux douze lauréats, (tous cadres de la BCT).

Cet évènement a été marqué par la tenue d’une minute de silence à la mémoire de Feu Chedly Ayari, ancien Gouverneur de la BCT, qui a initié ce partenariat de formation. A cet effet, ce premier Master entre l’Institut d’Emission tunisien et Paris Dauphine Tunis lui a été dédié. 

Cette formation démontre de la volonté de monter en compétences des cadres de la BCT. Elle s’inscrit aussi dans le contexte législatif tunisien en matière de finance. La Tunisie s’est en effet dotée, depuis 2016, d’un nouveau cadre juridique relatif aux opérations bancaires islamiques, désormais étendues à tout type d’établissement bancaire.

 Il est à préciser que ces mêmes cadres de la BCT ont fortement contribué à la rédaction de la circulaire de la BCT du 14 octobre 2019, définissant les modalités des opérations bancaires islamiques et leurs conditions d’exercice.

La finance islamique fait l’objet d’une volonté accrue de formation. Si la première promotion a été exclusivement consacrée aux cadres de la BCT, actuellement, une vingtaine de collaborateurs de diverses banques de la place et du Ministère des Finances font partie de la deuxième promotion en cours de formation à Tunis.

Les douze lauréats consacrés lors de cette cérémonie de remise des diplômes constituent la première promotion de ce nouveau programme de formation continue délivré par l’Université Paris Dauphine PSL à Tunis, après dix promotions parisiennes et une promotion marocaine du même diplôme. Ce diplôme couronne 320 heures d’enseignements divisées en cinq modules : principes de la finance islamique (droit musulman des affaires, jurisprudence, audit, etc.) ; principes et pratiques de la banque commerciale islamique (gestion des risques, analyse financière,…) ; principes et pratiques de l’investissement et du financement de projets en finance islamique (enseignement des Sukuk, structuration juridique,…) ; principes et pratiques de la gestion d’actifs islamistes et de l’assurance Takaful (gestion d’actifs islamiques, assurance Takaful, etc.) auxquels s’ajoute un module d’enseignements complémentaires (mémoire de fin d’études, grand oral et séminaires).

L’Exécutive Master « Principes et Pratiques de la Finance Islamique » vise ainsi à former aux métiers de la banque, de l’assurance et des marchés de capitaux pour les organisations et produits qui se réclament des préceptes du droit musulman.

Articles Similaires

LES ECHANGES EXTERIEURS ONT BAISSE EN MAI POUR LE 2EME MOIS CONSECUTIF

tour

STB : hausse de 1,36% du PNB au 31-03-2021

tour

La BNA dispose du plus haut niveau de fonds propres

tour