Le Banquier
A la une Actualités Nationales

BALANCE COMMERCIALE ALIMENTAIRE : UN DEFICIT DE 688,3 MDT

La balance commerciale alimentaire a enregistré, au cours des cinq premiers mois de l’année 2021, un déficit de 688,3 millions de dinars (MDT) contre -171,6 MDT durant la même période de l’année précédente, selon les chiffres publiés par l’Observatoire national de l’Agriculture (ONAGRI).

Le taux de couverture des importations par les exportations est de 75,2% en 2021 contre 93% en 2020.

En valeur, les exportations alimentaires ont enregistré une baisse de 8,8% alors que les importations ont augmenté de 12,8%.

Selon l’ONAGRI, le déficit enregistré est essentiellement le résultat de l’accroissement du rythme des importations des céréales (+13,9%) d’une part, et la baisse des exportations de l’huile d’olive (-24,8%), d’autre part.

Le prix de l’huile d’olive a connu une hausse au cours du mois de mai 2021, après une fluctuation enregistrée depuis le début de l’année 2021.

S’agissant des prix des produits céréaliers (blé tendre, orge et maïs), ils ont enregistré une légère baisse au mois de mai 2021 par rapport aux mois précédents.

Par rapport à la même période de l’année précédente, les prix à l’exportation ont observé une hausse de 43,6% pour l’huile d’olive et de 17,4% pour les tomates.

Par contre, ceux des produits de la pêche, des dattes et des agrumes ont baissé respectivement de 18%, 13,2% et de 4,1%.

Baisse importante des importations des viandes, de pomme de terre et de sucre

Les prix à l’importation des céréales ont connu une hausse de 10,3% pour le blé dur, 19,0% pour le blé tendre, 22,3% pour l’orge et de 42,2% pour le maïs. Il en est de même pour le prix du lait et dérivés (+26,7%) et des huiles végétales (+26,5%), alors que les prix des viandes et du sucre ont baissé respectivement de 56,2% et de 7,4%. L’ONAGRI rappelle que le déficit de la balance commerciale globale du pays a régressé à fin mai 2021 par rapport à l’année 2020, enregistrant une baisse de 2,6% en 2021 (-5,941 milliards de dinars) par rapport à 2020 (-6 100 milliards de dinars).

Articles Similaires

Carthage Cement – Un bénéfice net de 19,364 MDT en 2020

tour

El Abassi : « La bi-bancarisation pourrait être un début de solution notamment pour réduire les coûts de transfert par l’utilisation de l’effet de synergie entre les banques locales et étrangères »

tour

L’Italie réitère son soutien au programme de relance économique tunisien

tour