Le Banquier
A la une Actualités Nationales

Agrumes : hausse de la production de 20% en 2021

La production d’agrumes a enregistré durant l’année 2021 une hausse de 20%, pour atteindre 440 mille tonnes contre 367 mille tonnes lors de la saison précédente.

Les exportations d’agrumes ont enregistré une évolution, qui a dépassé les estimations attendues, atteignant environ 17 500 tonnes, contre un objectif fixé de l’ordre de 15 mille tonnes.

Le Directeur général par intérim du Groupement interprofessionnel des fruits (GIFruits), Helmi Kalai, a indiqué, lors d’une conférence de presse tenue, jeudi à Tunis, que les exportations d’agrumes ont généré un revenu d’environ 35 millions de dinars (MD), mettant l’accent sur le succès de cette saison, en dépit de la propagation de la pandémie de Covid-19 et de la maladie des taches noires des agrumes.

Le marché d’exportation le plus important est le marché libyen, soit une augmentation des exportations de 111%, pour une quantité de 5 300 tonnes contre 2000 l’année dernière. De même, les revenus provenant des exportations vers ce marché ont augmenté de 32%.

Le volume des exportations d’agrumes vers le marché français a également augmenté de 50%, passant de seulement 7 000 tonnes l’an dernier à 11 300 tonnes durant cette année, avec une augmentation des revenus de 73%.

Le responsable a mis l’accent sur les pertes dues à la maladie des tâches noires apparue depuis 2019, qui est une maladie fongique.

Il a souligné que la Tunisie compte exporter au cours de cette année environ 80 mille tonnes des fruits à noyau et que la production devrait connaître une augmentation de 7% par rapport à la saison précédente, notamment pour la pêche, l’abricot et la prune.

Le marché libyen accapare plus de 70 % des exportations tunisiennes en fruits. Depuis le 23 avril 2021 jusqu’à présent, les exportations des fruits ont enregistré environ 2 700 tonnes.

Articles Similaires

BCT : forte baisse du volume global de refinancement des banques

tour

UTICA – UGTT: vision commune pour sortir de la crise

tour

Conect Il : l’IS augmenté à 18% : un danger pour des entreprises exportatrices

tour