Le Banquier
A la une Actualités Nationales

Abassi: « 90% des entreprises qui ont réclamé des financements ont pu les obtenir »

Le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Marouane Abassi, a souligné, jeudi 5 novembre, que le secteur bancaire est en train de soutenir l’économie nationale. Car, souligne-t-il, 90% des entreprises qui ont réclamé des financements ont pu les obtenir.

S’exprimant lors d’une séance de dialogue avec l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Abassi a déclaré que l’instabilité politique et économique est la plus grande entrave aux investissements locaux et étrangers.

L’institut d’émission a engagé plusieurs mesures depuis 2011 afin de soutenir l’économie nationale, a fait savoir Abassi, estimant que plusieurs secteurs connaîtront une conjoncture difficile. “Il est donc impératif pour toutes les parties prenantes d’intervenir afin de sauver les entreprises”, a-t-il insisté.

Le gouverneur de la BCT a également mis l’accent sur la nécessité de repenser le secteur touristique et le soutenir face à la crise sanitaire qui, selon lui, constitue une occasion d’apporter les réformes nécessaires.

Il a aussi souligné la nécessité de préserver tout le tissu économique de cette pandémie de Covid-19.

45 projets déclarés  pour 1,9 milliard de dinars d’investissement

Selon l’Instance tunisienne de l’investissement (TIA), le nombre des projets déclarés s’est élevé à 45, durant les 10 premiers mois de l’année 2020, pour une enveloppe d’investissement global de 1,911 milliard de dinars, soit une hausse de 62%, Ces projets devraient permettre la création de 12 759 postes d’emploi.

 Par ailleurs, le montant d’investissement cumulé, jusqu’au 31 octobre 2020, a enregistré une légère baisse de 3% par rapport à l’investissement cumulé jusqu’au 31 octobre 2019. Cette régression est expliquée par la déclaration d’un projet de cimenterie pour un coût d’investissement conséquent de 650 MDT, durant le mois d’octobre 2019.

Abstraction faite de cette opération d’investissement, les investissements ont enregistré jusqu’au mois d’octobre 2020 une hausse de 44%. Les projets d’investissements déclarés sont répartis entre opérations de création (26), opérations d’extension (17) et opérations de renouvellement (2).

S’agissant de la répartition des 45 projets d’investissement déclarés par secteur, le secteur de l’industrie occupe la première place en termes d’investissement avec 26 projets avec un coût de 928 MDT permettant la création de 9 510 emplois, suivi par le secteur des énergies renouvelables avec 9 projets pour une enveloppe d’investissement de 471 MDT et 70 emplois prévus.

D’après la TIA, la concrétisation des projets du secteur des énergies renouvelables dans les délais impartis permettrait d’une part d’accélérer le plan de transition énergétique de la Tunisie à l’horizon 2030, et d’autre part favoriserait le développement des projets de plus grandes envergures en drainant de nouveaux investissements.

Ensuite le secteur des services suit avec 7 projets (235 MDT), ce qui devrait permettre de créer 2 107 emplois. Pour le secteur du Tourisme, 3 projets ont été déclarés (277 MDT) qui devraient permettre la création d’un millier d’emplois.

Répartition géographique des 45 projets déclarés

Selon la TIA, les 45 projets d’investissement déclarés, jusqu’au 31 octobre 2020, couvrent 16 gouvernorats. La couverture régionale des projets englobe les zones de développement régional avec 18 projets qui y seront implantés, soit 40% du nombre total avec une enveloppe de 497,6 MD qui représente 26% du total des investissements déclarés et permettant ainsi la création de 2648 emplois, soit 21% du nombre total de postes d’emplois à créer.

Les projets déclarés dans les zones de développement régional couvrent les secteurs de l’industrie avec un investissement de 371,6 MD, représentant ainsi 75% du total des investissements déclarés dans les zones de développement régional et le secteur des énergies renouvelables avec une enveloppe de 126 MD, soit 25%.

Répartition des projets déclarés selon le régime d’investissement

Sur les 45 projets déclarés, jusqu’au 31 octobre 2020, 15 projets opèrent sous le régime totalement exportateur avec une enveloppe d’investissement global de 633 MDT, soit 33% des investissements (création de 8 662 emplois) et 30 projets déclarés sous le régime autre que totalement exportateur avec un coût d’investissement de 1,278 milliard de dinars pour 4 097 postes d’emplois en perspective, soit 32% du total des emplois à créer.

” Ces chiffres montrent que les activités exportatrices continuent à jouer un rôle important dans la création d’emploi “, a noté la TIA.

30 projets déclarés comportent une participation étrangère

Par ailleurs, 30 des 45 projets d’investissement déclarés à la TIA, durant cette période comportent une participation étrangère pour un coût d’investissement de 1 414 milliard de dinars, soit 74% des investissements déclarés et permettant la création de 10 663 emplois.

Selon la TIA, les statistiques relatives à la répartition de la participation étrangère par pays consacrent la position des partenaires stratégiques de la Tunisie en tant que pays pourvoyeurs d’investissements directs étrangers: Allemagne (41% du total des projets à participation étrangère), France (22%), Espagne (10%).

Articles Similaires

Tunindex : clôture dans le rouge

tour

KfW : prêt de 15 millions d’Euros pour la protection du littoral

tour

BAD : ériger l’industrie pharmaceutique tunisienne en pôle régional

tour